Maladie de Parkinson : sept patients traités grâce à des cellules souches iPS

Les cellules souches iPS sont proches des cellules embryonnaires. Elles sont capables de devenir des neurones producteurs, ce qui pourrait pallier à la dégénérescence des neurones des malades de Parkinson. 

Depuis le 1er août, sept personnes atteintes de la maladie de Parkinson reçoivent des millions de cellules iPS, (cellules pluripotentes induites) dans leur cerveau, dans le cadre d’un essai réalisé par des chercheurs de l’université de Kyoto au Japon. Les cellules iPS devraient devenir des neurones producteurs de dopamine, le neurotransmetteur impliqué dans le contrôle de la motricité. Cela pourrait ainsi ralentir la progression de la maladie. 

Un premier essai réalisé sur des singes

Des essais cliniques portent sur un autre type de cellules souches, les cellules souches embryonnaires, mais ils posent des questions éthiques, car cela détruit l’embryon. A l’inverse, les cellules pluripotentes induites sont au départ des cellules adultes, souvent prélevées sur la peau, que les chercheurs font revenir à un stade antérieur en y injectant quatre gènes. Ensuite elles deviennent pluripotentes, c’est-à-dire qu’elles peuvent devenir n’importe quelle cellule de l’organisme. Elles reviennent au stade « immature », comme les cellules embryonnaires, c’est-à-dire qu’elles n’ont pas encore de spécialité. Les cellules iPS ont déjà été testées sur des singes atteints d’une forme de la maladie de Parkinson. Sur l’homme, un essai a été réalisé au Japon sur une patiente atteinte de dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA). 


our réaliser leur opération, les chercheurs vont percer un trou de 12 millimètres dans le crâne des patients, afin d’injecter les cellules. (Crédit : Center for iPS Cell Research and Application, Kyoto University)

La dégénérescence des neurones

La maladie de Parkinson est caractérisée par une dégénérescence des neurones qui sécrètent de la dopamine. Le contrôle des mouvements est fortement perturbé, les malades ont des tremblements, des rigidités, certains de leurs mouvements sont plus lents et parler, écrire, ou marcher peuvent devenir difficile. Jusqu’ici les traitements permettaient de réduire les symptômes, mais pas de ralentir la progression de la maladie. Les chercheurs mettent tous leurs espoirs désormais dans la technique des cellules iPS, récompensée par un prix Nobel en 2012. Pendant deux ans, les sept patients âgés de 50 à 69 ans seront régulièrement surveillés par les équipes de recherche. 

Aujourd’hui, on compte dix millions de personnes atteintes de la maladie de Parkinson à travers le monde. Rare avant 45 ans, elle touche surtout les plus de 70 ans. En France, 120 000 personnes sont concernées. 


Stemenhance et cellules souches

Comment stimuler naturellement l’activité des cellules souches avec l’algue klamath et le Stemenhance Ultra? De récentes recherches scientifiques montrent que les cellules souches jouent un rôle fondamental dans le maintien de la santé. Or, l’algue klamath possède des proprietés qui stimulent la production de ces cellules. Qu’est-ce que la Klamath ? L’algue Klamath, appelée également algue bleue verte AFA (aphanizomenon flos-aquae) fait partie des super-aliments. C’est un micro organisme qui pousse à l’état sauvage dans les eaux pures d’un lac de l’Oregon (USA), très riches en minéraux volcaniques. Pendant sa croissance, elle se charge comme un condensateur de tous les éléments indispensables à la vie, en particulier tous les acides aminés connus et de nombreux oligo-éléments. Sa composition et ses propriétés remarquables l’ont rendu célèbre et très largement utilisée dans beaucoup de courants crudivoristes, ou plus largement par les personnes en quête de moyens naturels pour préserver la santé. Elle contient un ensemble impressionnant de phyto-nutriments, d’anti-oxydants, de minéraux (notamment le fer, zinc, selenium et magnésium), d’acides aminés (c’est une protéine complète), de vitamines, d’enzymes et de nutriments spécifiques. C’est également l’une des sources les plus riches en chlorophylle.

A quoi servent les cellules souches?

Des recherches scientifiques, menées par Christian Drapeau, ont montré que certains composants de la Klamath ont pour propriétés de stimuler la libération des cellules souches, en augmentant de 25 à 30 % le nombre de cellules souches de la moelle osseuse en circulation dans le corps pour aller réparer d’une façon naturelle les organes et tissus endommagés.

Composé de microalgues et macroalgues

« StemEnhance®ULTRA est composé d’extraits de «super-aliments» naturels. Une combinaison unique de microalgues d’eau douce et de macroalgues marines. Le mélange de StemEnhance®et de fucoïdan offre une synergie unique qui est renforcée par le Mesenkine® – un extrait inédit de spiruline, isolé grâce à notre procédé d’extraction breveté.

Ingrédients naturels sublimés par la science

StemEnhance®ULTRA est le résultat de plus de 18 ans de recherche. Il est le produit de bien-être le plus efficace, scientifiquement validé, disponible sur le marché aujourd’hui. L’extraction de ces composés est possible grâce à l’utilisation de technologies exclusives et brevetées.

https://carlbedard.cerule.com/

La thérapie cellulaire : la révolution est en marche.

La thérapie cellulaire

La restauration des tissus et des organes malades, défectueux, ou usés du corps humain est un rêve multicentenaire de la médecine. Une telle approche est à la base de ces nouvelles perspectives en soins de santé que sont la thérapie cellulaire et la médecine régénératrice.

La médecine régénératrice est basée sur le remplacement ou la réparation de cellules ou organes endommagés (par accident, maladie ou vieillissement) par des cellules saines et pleinement fonctionnelles.

Il y a une cinquantaine d’années, les premières greffes d’organes ont commencé à concrétiser ce rêve. L’amélioration des méthodes de transplantation et l’apparition de nouveaux médicaments ont élargi l’éventail des indications et les probabilités de succès des greffes de cellules et d’organes. Cependant, la disponibilité et la quantité limitée de greffons appropriés restreignent le nombre de transplantations qui pourraient être réalisées.

Le pouvoir des cellules souches

La thérapie cellulaire et la médecine régénératrice reposent sur l’utilisation de cellules souches pluripotentes. Ce sont des cellules capables de donner naissance à différents types de cellules spécialisées (qui pourront réparer des tissus endommagés ou malades), par un procédé que l’on appelle la différenciation.

Le pouvoir des cellules souches

Les cellules souches peuvent donner naissance à différents types de cellules : des globules rouges, des globules blancs, des plaquettes, et aussi des cellules oculaires, des cellules de muscle cardiaque, des cellules neurologiques et d’autres.

La médecine du futur

Bien que des efforts considérables restent nécessaires, le développement de ce nouveau type de médecine représente certainement l’un des principaux espoirs de la médecine du futur.

En effet, la médecine régénératrice permet d’envisager la possibilité d’une guérison ce qui n’est pas le cas de plusieurs traitements médicamenteux qui ne contrôlent que les symptômes et doivent être utilisés de façon chronique.

Des traitements novateurs pour de nombreuses maladies

Depuis plusieurs années, la thérapie cellulaire et la médecine régénératrice sont largement utilisées dans le domaine de l’hématologie, particulièrement pour traiter les cancers sanguins. Mais elles ont aussi d’autres applications.

 

La thérapie cellulaire a le potentiel de soigner :

  1. plusieurs types de cancer : leucémies, lymphomes, myélomes, cancer du sein, cancer du poumon, mélanome, cancer du rein, cancer des testicules et autres;
  2. les maladies cardiaques : infarctus, insuffisance cardiaque;
  3. désordres neurologiques : maladie de Parkinson, maladie d’Alzheimer, accidents cérébrovasculaires, traumatismes de la moelle épinière;
  4. maladies oculaires : dégénérescence maculaire, glaucome, anomalies de la cornée;
  5. maladies auto-immunes : diabète, sclérodermie, lupus érythémateux, arthrite rhumatoïde, atteintes rénales et autres;
  6. maladies musculo-squelettiques : traumatismes endommageant de cartilage, arthrose, dystrophie musculaire.

 

StemEnhance Ultra fournit le support ultime en matière de cellules souches contenant un mélange exclusif d’extraits hautement concentrés, y compris les ingrédients brevetés exclusifs de Fucoidan et Cerule, StemEnhance® et Mesenkine ™

StemEnhance Ultra est composé de concentrés et d’extraits de «superaliments» naturels primitifs, une combinaison unique des microalgues d’eau douce et macroalgues marines.

StemEnhance Ultra est le fruit d’années d’identification, de recherche, et d’extraction de composés grâce à l’utilisation de technologies exclusives et brevetées.

Quels sont les ingrédients dans StemEnhance® Ultra ?

  • L’Aphanizomenon flos-aquae (AFA) est une algue bleu-vert qui pousse à l’état naturel dans le Lac Klamath dans le sud de l’Oregon. L’algue bleu-vert est la première source de vie sur Terre et de ce fait symbolise la durabilité et la longévité. Elle apporte au corps une gamme complète de micronutriments et de composés nutraceutiques. Cerule utilise un extrait de la partie intracellulaire de l’AFA, par un procédé de centrifugation et de filtration, afin de produire le StemEnhance®.
  • L’Arthrospira platensis aussi connue sous le nom de spiruline, est tout comme l’AFA une algue bleu-vert. Elle apporte une gamme variée de micronutriments et de composés spécifiques dont un composé jaune à faible poids moléculaire. Des recherches en cours ont révélé que ce composé aiderait à mobiliser la source de bien-être.
  • L’Undaria pinnatifida est connu en cuisine japonaise sous le nom de wakamé. L’Undaria pinnatifida est une algue brune communément appelée fougère de mer. Bien qu’elle pousse dans plusieurs régions du monde, le wakamé utilisé dans le StemEnhance® Ultra provient des mers de Patagonie et de Tasmanie connues pour la pureté de leurs eaux. Cerule utilise un fucoÏdane purifié à plus de 85%.

Cerule et la Science

Cerule récolte l’algue AFA depuis près de 20 ans, à partir de laquelle Cerule dérive des concentrés et des extraits uniques. Cerule est également spécialisé en transformation de spiruline, à partir de laquelle sont dérivés la phycocyanine et d’autres composés.

Tous ces produits sont d’abord étudiés scientifiquement, puis font l’objet d’analyses cliniques avant leur commercialisation. C’est un engagement fort qui permet de mettre à votre disposition des produits de grande qualité, offrant toutes les garanties de traçabilité et contrôle qualité, de la récolte jusqu’aux consommateurs.

Vous pouvez ainsi vivre l’expérience des ces produits en toute quiétude et activer votre source de bien-être.
Cerule, la science au service du naturel !

https://carlbedard.ceruleinternational.com/

 

L’AFA KLAMATH: Une micro-algue d’exception.

L’AFA KLAMATH

cerule

Depuis quelques années on apprécie beaucoup les algues comme la spiruline, la chlorella. Elles sont utilisée à grande échelle dans le monde entier. Pourtant, dans le sud de l’Orégon à une altitude de 1400 mètres, une petite merveille de la nature, une autre algue microscopique, se développe dans le lac Klamath.

C’est dans le creuset des montagnes Cascades que ce lac coule des jours tranquilles à l’abri de toute pollution.
Le lac formé depuis plusieurs millions d’années a survécu à de nombreuses ères glacières. Depuis des millénaires, le lac recèle une fantastique couche de sédiments riches en minéraux qui servent de nourriture à cette algue microscopique qui est actuellement l’aliment le plus riche connu sur toute la planète : l’AFA KLAMATH.

Les premières découvertes

Depuis sa première utilisation comme complément alimentaire dans les années 1980, des témoignages ont afflué pour attester des propriétés curatives incroyables de cette algue d’eau douce. Pourtant, pendant presque deux décennies, aucune étude ne fut entreprise pour attester le bien fondé de ces observations.

En 1995, un programme de recherches fut mis en place afin de mieux comprendre comment agit L’Afa Klamath sur la santé du corps.
Là, les surprises furent grandes et les témoignages pouvant être appuyés sur dossier médical furent envoyés à un groupe de médecins chercheurs de l’Université de l’Illinois.

Cette approche révéla que cette plante peu ordinaire pouvait offrir des bienfaits dans les cas de déficiences immunitaires, rhumes et grippes, infections virales mais aussi déficit d’attention, dépression, fatigue chronique, fibromyalgie.

On peut retenir enfin que l’effet de l’Afa Klamath booste le système immunitaire, nerveux et apaise toute forme d’inflammation.

Elle dépollue le corps

La membrane cellulaire est composée d’une substance proche du glycogène ce qui la rend assimilable à 95%, contrairement à la chlorella dont la membrane cellulaire est composée de cellulose qui la rend difficilement assimilable.

Depuis quelques années, de nombreux naturopathes se sont polarisés sur la dépollution des métaux lourds avec la chlorella mais le mécanisme par lequel cela se fait n’est pas sans poser des problèmes. Certes, la chlorella absorbe les métaux indésirables avec sa membrane inassimilable, mais elle va créer un phénomène de ballonnement et de gaz indésirables qui rend ce processus peu attrayant pour tous. D’autant plus que la prise de chlorella doit être progressive et rebute pas mal de candidats à la dépollution du corps.

Une dépollution par la klamath efficace et agréable tout en douceur

 

Les métaux lourds ont tous tendance à se déposer dans les tissus, les empoisonnent, ralentissent et perturbent leurs fonctions notamment dans le foie et les reins mais pire encore : le cerveau.

L’afa klamath débarrasse le corps de ses métaux lourds par l’ensemble des polysaccharides très actifs et sa haute teneur en chlorophylle et une présence de superoxyde dismutase.

Une méthode de détoxination renommée est celle du docteur Klinghart quise compose d’un mélange de coriandre, d’ail des ours et de chlorella.
Cependant, actuellement, des expériences entreprises avec la klamath prouvent que celle-ci réalise le même travail à un dosage dix fois moindre et que de surcroît elle va déloger non seulement les métaux lourds dans les tissus et organes mais aussi le cerveau alors que la chlorella n’agit que dans l’intestin. Cette différence est de taille car, comme nous l’indiquions, la membrane de la chlorella est composée de cellulose totalement indigeste ce qui fait de cette algue un produit peu nutritif et ce n’est en aucun cas le fait de la klamath.

Une incroyable richesse nutritionnelle

StemEnhance Ultra

L’Afa klamath possède un très grand nombre de nutriments indispensables comme c’est le cas pour la spiruline, mais à la différence de celle-ci, elle en contient des quantités phénoménales !

 

1) Des protéines : l’afa klamath en possède entre 65% et 70%. Elles sont de faible poids moléculaire, donc directement assimilées. Ces protéines contiennent tous les acides aminés et surtout les plus essentiels. A noter une quantité importante de glutamine dont les effets sur le tube digestif sont plus largement prouvés.

2) Des vitamines à foison : ce dont on est certain c’est, qu’en fait, la vitamine B12 s’y trouve vraiment et c’est bien le seul végétal qui peut se vanter d’en recéler de manière très assimilable.
référence scientifique(https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20108213).  l’Afa Klamath est en fait bien plus riche en vitamines que toutes les spirulines trouvées sur le marché.
Elle comprend la gamme complète des vitamines dont la vitamine E (280 mcg/g) et toutes les vitamines du groupe B, avec les vitamines B3 (4 000 mcg/g), B1 (250 mcg/g), B9 (40 mcg/g), B5 (1,55 mg/g) et, en particulier, une haute teneur en vitamine B12 sous forme assimilable (1 mg/g). Cette dernière est reconnue essentielle à la multiplication cellulaire.La biodisponibilité de la vitamine B12 issue de microalgues est encore un sujet controversé, mais une étude menée par l’équipe du Dr Scoglio de l’Association végétarienne italienne, a montré que la vitamine B12 de la Klamath est beaucoup plus biodisponible que celle d’origine synthétique.

3) Plus de 70 minéraux et oligo-éléments sont présents au cœur de l’Afa Klamath. Riche en calcium qu’on y trouve abondamment, elle assure une bonne fourniture en fer. Le plus surprenant c’est que l’on a absolument tous les oligo-éléments indispensables à la vie cellulaire y compris les plus rares comme le germanium et le vanadium.

4) Elle possède en son sein le plus parfait équilibre en caroténoïdes à savoir :
L’alpha et le gamma carotène, mais aussi les principales xanthophylles, telles que la lutéine, la zéaxanthine, l’astaxanthine, la cantaxanthine et le lycopène. Les études ont démontré que seul ce spectre complet à l’état naturel présente l’action antioxydante la plus puissante par rapport au β–carotène de synthèse.

5) Les pigments comme la chlorophylle , les polyphénols et l’AFA phycocyanine sont représentés en très grande quantité.

6) C’est la plus grande source d’oméga 3 végétal connu à ce jour avec un taux de 45% dont on n’ignore plus les bienfaits.

7) Les phycocyanines qui représentent environ 10% du poids sec de l’algue. Ce sont des pigments bleu-vert qui offrent des qualités anti-inflammatoires très importantes avec en plus un effet neuro protecteur important des membranes cellulaires.

8) Une quantité impressionnante de phényléthylamine qui joue un rôle incroyable au niveau cérébral en activant la formation de dopamine. C’est comme cela qu’on explique que les consommateurs de l’Afa Klamath décrivent depuis le début des expérimentations des effets heureux sur l’humeur et la clarté mentale. Des études cliniques ont montré des effets significatifs de cette plante sur la dépression, l’anxiété et la fatigue nerveuse.

 

Elle restaure le bien-être mental

 

C’est peut-être l’aliment « miracle » pour le cerveau car il contient tous les éléments nutritifs appropriés pour alimenter les nerfs. Ce sont les minéraux, vitamines, surtout les B, les acides aminés précurseurs des neurotransmetteurs. Ils agissent d’une façon efficace et précieuse car ils sont dans une proportion correspondant aux besoins du corps. Bien entendu, l’acide animé qui se détache est la phényléthylamine produite par le cerveau et connue pour ses facultés d’améliorer l’humeur

Elle joue un rôle contre les dépressions

C’est aussi un puissant agent antidépresseur. La synthèse de ce neuro modulateur se fait à partir de deux autres acides aminés, la phénylalanine et la tyrosine. On peut affirmer qu’une liste impressionnante de troubles nerveux profiteront de l’ensemble de ces ingrédients nutritionnels : la dépression, le déficit d’attention, l’hyperactivité des enfants, les troubles du comportement et de l’humeur, la fatigue nerveuse, le burn out (épuisement nerveux) les troubles de la mémoire, les séquelles des traumatismes crâniens.

Elle régénère le cerveau

Considérant l’action inédite de cette minuscule algue qui assure la fluidité des membranes cellulaires, lutte contre les radicaux libres, protège de toutes les formes de pollution, combat l’inflammation, stimule la régénération cellulaire, diminue les effets du stress, on ne sera pas étonné de constater des résultats parfois exceptionnels dans la fibromyalgie, la sclérose en plaques, la maladie de Charcot et les maladies neuro-dégénératives contre lesquelles la médecine officielle n’a pas de réponse : Alzheimer, Parkinson, amyotrophie spinale, dégénérescence maculaire de la rétine…

Elle renforce l’immunité

Certains composants de l’algue recèlent un potentiel immunostimulant. La couche la plus externe des cellules d’AFA contient des substances hétéro polysaccharides qui activent la lignée blanche (leucocytes, macrophages) chargée des défenses naturelles. L’AFA a la propriété unique de stimuler la migration des monocytes et des lymphocytes B et T, les cellules tueuses du système immunitaire programmées pour la détection et la destruction des cellules degénérées et des cellules infectées par des virus au sein des tissus de l’organisme. Grâce à sa teneur en phycocyanine, cette algue empêche l’oxydation de l’ADN.

Elle régule le métabolisme

Les diabètes de type 1 et 2 sont nettement améliorés. Outre son rôle dans l’équilibre glycémique, le pancréas contribue à la digestion des protéines. C’est ainsi que dans plusieurs types d’allergies, des molécules de protéines imparfaitement dégradées pénètrent dans le sang, à travers une paroi intestinale poreuse et perméable qui déstabilise le système immunitaire. Les surrénales sont les glandes endocrines les plus sollicitées lors des stress de la vie moderne : stress nutritionnels (carences et intoxications), stress émotionnels, physiques et environnementaux. Elles sont la clef de voûte du système immunitaire, elles gèrent le métabolisme des sucres, des acides gras et des protéines et assurent l’équilibre acido-basique. Un bouleversement de cet équilibre peut entraîner la prolifération de germes et de virus.

Elle lutte contre le phénomène de vieillissement

La présence de la plupart des nutriments essentiels à la vie contribue à restaurer et à équilibrer l’ensemble des métabolismes. C’est un nutriment complet parfaitement assimilé par l’organisme grâce à la synergie de l’ensemble des composants qui agit comme un bio régulateur métabolique. L’AFA redonne de l’énergie physique et mentale, enraye le vieillissement cérébral et la dépression par la présence de phénylethylamine.

Elle permet la production de cellules souches

Suite à l’observation d’effets inexpliqués sur de nombreuses maladies dégénératives, les chercheurs ont postulé que les propriétés régénératrices de l’Afa Klamath seraient dues à une action migratoire similaire sur les cellules souches de la moelle osseuse. Les cellules souches embryonnaires sont pluripotentes et peuvent se différencier pour devenir des cellules spécifiques d’organes ou tissus mais des études ont prouvé que les cellules souches adultes avaient les mêmes propriétés. La L-sélectine un ligand ( molécule qui interagit avec une protéine dans une activité enzymatique) naturel présent dans l’Afa Klamath, mimerait un signal qui favoriserait la libération et la mobilisation de cellules hématopoïétiques ( qui créent et renouvellent les cellules sanguines) à partir de la moelle osseuse, un autre actif ( un polysaccharide) entrainerait la migration des cellules souches de la moelle osseuse est une stratégie de régénération des tissus et favorise les réparations tissulaires endothéliales chez des patients avec traumas. Cet effet de régénération cellulaire et d’activation des cellules souches est obtenu avec 3 à 5 grammes d’algue entière dans l’heure qui suit la consommation.

Que penser de l’efficacité de l’afa Klamath ?

L’afa Klamath est une plante très complexe aux origines de la vie !

Ce n’est pas un simple complément alimentaire, c’est un produit de santé naturelle comme on en trouve peu. Elle apporte une information qualitative destinée à permettre l’ouverture de portes nouvelles vers la transformation du corps.
– C’est l’aliment qui présente le profil d’une thérapie globale car il a :

  • 1) Un effet nutritif : sa composition est exceptionnelle avec un profil de 115 nutriments identifiés.
  • 2) Un effet curatif : lié aux divers principes biologiquement actifs ont les propriétés sur l’inflammation, l’immunité, le système nerveux et enfin la mobilisation des cellules sont attestés par des publications scientifiques.
  • 3) Un effet informatif : non quantifiable, il semble davantage lié à la nature qualitative de la synergie des composants qui va créer une dynamique de soutien de la vitalité et d’accélération des processus biologique. L’effet de la synergie des nutriments est de loin supérieur à la quantité de chaque nutriment présent, l’Afa klamath trouve naturellement sa place dans un processus intégratif et dans une approche globale de la santé où une alimentation santé adaptée.